1607074_746378512061653_631657851_n

  Titre attendu (et facile, mille excuses) pour un succès, celui du Chardonneret de Donna Tartt qui, de ma part, ne l’était pas à ce point-là ! Je me dois de préciser par ailleurs que ce genre de battage médiatique est rare dans une vie de traducteur, la plupart croupissant dans la traduction sous-payée de…

Lire la suite

Non, plutôt l’annonce faite par Edith… Après quelques tracas admirablement résolus par la Ebook Factory, Edith Soonckindt est ravie de vous annoncer non seulement que le Kindle n’est pas si simple que cela à manier (mais que Nathalie Materne peut le dompter, non mais !), mais aussi et surtout la naissance de son premier e-book,…

Lire la suite
602759_449866601747466_1006320154_n

Une bonne année créative et productive ! Bonjour à tous après une petite pause de deux semaines (désolée, je crois avoir oublié de vous prévenir du silence à venir lors de ma dernière newsletter :-(), et avant toute chose mes voeux les plus chaleureux pour une année toute en douceur(s) et autres petits bonheurs, et…

Lire la suite

Diplômée en anglais (Master 1) et en communication (Master 2), Edith Soonckindt a par la suite suivi des cours de scénariographie, dont des cours de dialogue. Sa première expérience professionnelle ? Une dizaine d’années comme chargée de cours en universités (UCSC, University of California @ Santa Cruz, Etats-Unis, University of Manchester & Umist, Angleterre, et…

Lire la suite
images

N’ayant aucun avancement particulier à signaler concernant ma traduction du moment – cette semaine je boucle un projet d’écriture, avant de me lancer dans les nombreux mois que va me demander cette fameuse traduction -, je répondrai aujourd’hui à une question que de nombreux aspirants traducteurs m’ont déjà posée : comment percer ? Et, hélas, je n’ai…

Lire la suite
le-lion-et-le-rat

La semaine dernière je vous avais entretenus des sept longues années d’attente qu’il m’avait fallu endurer pour avoir enfin le plaisir de voir mon premier roman publié, et recevoir un prix dans la foulée (se reporter à l’épisode précédent pour tous les palpitants détails…). Eh bien cette semaine dans LIRE, dont je recommande la lecture…

Lire la suite
img20120225833

Je vous entretenais la semaine dernière de mon désarroi face à un nouveau texte que l’on me proposait de traduire et qui m’avait quelque peu surprise par son style, que j’estimais être du dix-neuvième, et pour lequel je me promettais de relire tout à la fois Jane Austen et Thomas Hardy, Flaubert et Balzac. Tragique…

Lire la suite
index

La publication du Bûcher des anges est un roman en soi ! Que diriez-vous d’une attente qui a duré…  sept ans ? Voilà de quoi donner du cœur à l’ouvrage à tout apprenti écrivain ! Alors pour vous qui attendez peut-être encore la publication de votre premier roman, ne désespérez pas, et lisez plutôt ce récit pour le…

Lire la suite
sense-and-sensibility

L’idée de ce titre m’est venue alors que l’on vient de me proposer ma trente-deuxième traduction qui promet de me faire relever tous les défis, et me porte à croire qu’un traducteur littéraire, s’il veut travailler, doit vraiment savoir tout faire, ou plutôt tout traduire, être d’une polyvalence intellectuelle pour le moins élastique ! J’ai traduit en…

Lire la suite
51NUG2YxobL._SL500_AA300_

J’ai rencontré ce samedi un charmant écrivain de la maison Grasset, ce qui m’a valu d’apprendre en vrac que Françoise Verny, grande éditrice, détectrice de talents chez Flammarion et écrivaine à ses heures avait eu une fin horrible, que Modiano serait souffrant et, pour en venir à ce qui nous intéresse, que publier un livre…

Lire la suite
315757_248313645201478_100000685325598_815128_750346_n

J’oublie régulièrement les chiffres fatidiques de l’édition française, aussi ai-je été contente de les trouver, avec des tas d’autres informations pertinentes, sur le blog suivant : Vous qui rêvez d’être édité, je m’en voudrais d’être décourageante mais soyez conscient que vos chances sont à peu près aussi élevées que celles de gagner au Loto, et qu’en…

Lire la suite