J’ai croisé Laurent Herrou une première et une deuxième fois chez Eléments de langage, son futur éditeur bruxellois, et pour la troisième j’ai eu envie d’en découvrir davantage et l’ai invité à me rejoindre à La Porteuse d’eau, une jolie brasserie Art nouveau à St Gilles. Et là j’ai découvert un écrivain, un vrai !…

Lire la suite

Cela fait quelques années maintenant que je m’intéresse au superbe travail artistique de Lysiane Bourdon (mosaïques, mouchoirs de rêves, objets poétiques), et plus récemment à ses photographies (pour l’essentiel en N&B) qui m’ont parlé de différentes manières et auxquelles j’ai tenté de répondre par des textes poétiques dont vous trouverez un exemple ci-après. J’en posterai d’autres…

Lire la suite

J’ai rencontré Franck Achard (co-fondateur de La Renverse, un éditeur indépendant de Normandie) à la Foire du livre de Mons (Belgique) et l’enthousiasme avec lequel il m’a parlé de cette jeune maison m’a donné envie d’en apprendre davantage, et donc de le soumettre au feu de mes « célèbres » interviews (pensez donc, celle de Françoise Brun…

Lire la suite

Une fois n’est pas coutume, ce blog (http://www.new.soonckindt.com) consacre une page à la recension d’un essai, qui pourrait s’intituler La Fin de l’innocence… Jugez plutôt : Face à une œuvre d’art, il y a d’un côté les néophytes (dont je suis) qui pratiquent une approche instinctive, sensuelle ou sensorielle d’un tableau donné, et de l’autre…

Lire la suite
unknown

L’avantage des petites foires du livre, c’est que l’on y découvre avec plaisir de petits éditeurs parfois très pointus. Car petits par la taille, mais certainement pas par les talents qu’ils publient et qui changent très agréablement des best-sellers et autres têtes de gondoles que l’on trouve chez les plus grands éditeurs davantage amateurs (pas…

Lire la suite
373785_2728995899461_1479256891_n

Nicolas de Mar-Vivo est polygraphe. Il est membre du Collectif des premières personnes du singulier. Il est l’auteur de Paroles dégelées, recueil paru chez éléments de langage en 2014. Il vit, lit, écrit à Bruxelles. On peut le suivre ici ou là. C’est ainsi que Nicolas se présente sur la quatrième de son dernier opus, Le…

Lire la suite
images-2

L’heure est grave. Pourquoi certains auteurs, quoi qu’ils écrivent, quoi qu’ils disent, sont-ils automatiquement propulsés sur le devant de la scène et/ou encensés, alors que d’autres, dont les qualités ne sont pas moindres, sont plus ou moins systématiquement passés sous silence ? Cela doit tenir à la sacro-sainte présence médiatique et cela commence à bien faire !…

Lire la suite
AAEAAQAAAAAAAAdkAAAAJGM0MTFmYTExLTZmYzItNDY5NC05NDM1LTIzMTU3ZDI0NDk2NA

Lire, et encore lire, tous genres de livres, et si possible les analyser. Bien cibler les maisons auxquelles vous envoyez vos textes ; nombre d’échecs viennent de là. Avec Internet, c’est long, mais c’est faisable. Bien prendre conscience que sur 1 000 envois postaux, un seul trouvera preneur ! La concurrence étant féroce, il …

Lire la suite
Nicolas Ancion DR 2

Nicolas Ancion est un des plus prolifiques auteurs belges, si pas le plus prolifique, et lire ses seuls titres signe déjà le début de l’enchantement, de Nous sommes tous des playmobiles à Les ours n’ont pas de problèmes de parking en passant par Ecrivain cherche place de concierge. Si vous êtes belge, vous le connaissez…

Lire la suite
images-2

Il y a dans le dernier livre de Caroline Coppé (Nommons le mot nomade, paru chez Eléments de langage, Bruxelles) un mystère insondable que je n’arrive tout bonnement pas à percer en dépit de six lectures, c’est dire ! Il (ce fameux mystère) est composé d’un mélange curieux de phrases simples et d’autres plus métaphoriques, de…

Lire la suite
cover-femme-defaite

1. Quel est le “pitch” de La Femme défaite ? Mon Dieu, on se croirait chez Ardisson ! Ben, c’est l’histoire d’un mec et d’une nana qui se kiffent mais qui n’arrivent pas à aboutir, si je résume platement. Si je résume intelligemment, c’est une histoire autour de l’impossibilité du désir quand tout s’emmêle, et s’en mêle……

Lire la suite
41cenVuKWIL._AA160_

La sortie de La Femme défaite, mon quatrième opus, chez Eléments de langage début décembre 2015, semblant susciter quelques interrogations, cela m’incite aujourd’hui à venir partager avec vous la genèse de ce titre. Une recension est sortie dans Le Journal du médecin, je la posterai ultérieurement sur ce site, ainsi que quelques commentaires de lecteurs.…

Lire la suite
IMG_1550

Parler d’Adélaïde-paysage n’est pas une mince tâche ! D’abord, ce n’est pas un mince livre pour commencer, mais un élégant coffret contenant 24 livrets pliés en accordéon, ainsi qu’une carte urbaine d’une terre inconnue. C’est peut-être cette terre que l’on découvrira au fil des feuillets, et peut-être pas. C’est peut-être Adélaïde que l’on découvrira de livret…

Lire la suite