Où il apparaît que la persévérance est une vertu et l’humilité une inestimable qualité…

images

N’ayant aucun avancement particulier à signaler concernant ma traduction du moment – cette semaine je boucle un projet d’écriture, avant de me lancer dans les nombreux mois que va me demander cette fameuse traduction -, je répondrai aujourd’hui à une question que de nombreux aspirants traducteurs m’ont déjà posée : comment percer ? Et, hélas, je n’ai…

Lire la suite

Errare humanum est, ou les errements d’une traduction classique

img20120225833

Je vous entretenais la semaine dernière de mon désarroi face à un nouveau texte que l’on me proposait de traduire et qui m’avait quelque peu surprise par son style, que j’estimais être du dix-neuvième, et pour lequel je me promettais de relire tout à la fois Jane Austen et Thomas Hardy, Flaubert et Balzac. Tragique…

Lire la suite

Le traducteur, pervers polymorphe ?

sense-and-sensibility

L’idée de ce titre m’est venue alors que l’on vient de me proposer ma trente-deuxième traduction qui promet de me faire relever tous les défis, et me porte à croire qu’un traducteur littéraire, s’il veut travailler, doit vraiment savoir tout faire, ou plutôt tout traduire, être d’une polyvalence intellectuelle pour le moins élastique ! J’ai traduit en…

Lire la suite

Traduttore, traditore ?

Unknown

Ah, la grande question est de nouveau lancée ! Et je ne peux vous garantir que j’y répondrai, même si, profondément, je suis d’emblée assez convaincue que toute traduction, aussi bonne soit-elle, est forcément une trahison puisque transposant dans un contexte allochtone une histoire autochtone… Mais mon propos ici sera moins théorique et plus pratique…

Lire la suite