Stage d’initiation au sur-titrage de spectacles

Collège des traducteurs littéraires de Seneffe (Belgique) du 2 au 8 avril 2017   Au cours des trois dernières décennies, les échanges internationaux de spectacles lyriques et dramatiques, pratiqués par de nombreuses maisons de théâtre et d’opéra et par la plupart des grands et petits festivals, ont fait du sur-titrage un artisanat aujourd’hui indispensable au…

Un éditeur renversant

J’ai rencontré Franck Achard (co-fondateur de La Renverse, un éditeur indépendant de Normandie) à la Foire du livre de Mons (Belgique) et l’enthousiasme avec lequel il m’a parlé de cette jeune maison m’a donné envie d’en apprendre davantage, et donc de le soumettre au feu de mes « célèbres » interviews (pensez donc, celle de Françoise Brun…

Vermeer, le jour et l’heure

Une fois n’est pas coutume, ce blog (http://www.new.soonckindt.com) consacre une page à la recension d’un essai, qui pourrait s’intituler La Fin de l’innocence… Jugez plutôt : Face à une œuvre d’art, il y a d’un côté les néophytes (dont je suis) qui pratiquent une approche instinctive, sensuelle ou sensorielle d’un tableau donné, et de l’autre…

I went to the market, mon p’tit panier sous mon bras…

L’avantage des petites foires du livre, c’est que l’on y découvre avec plaisir de petits éditeurs parfois très pointus. Car petits par la taille, mais certainement pas par les talents qu’ils publient et qui changent très agréablement des best-sellers et autres têtes de gondoles que l’on trouve chez les plus grands éditeurs davantage amateurs (pas…

Françoise Brun, une grande dame des lettres italiennes en français

Françoise Brun est une des grandes traductrices de l’italien et c’est plus de 130 œuvres traduites qui jalonnent sa carrière, de Baricco à Loy en passant par Agus et Sorrentino. Signe de ce labeur soutenu au fil des ans, elle a reçu en 2011 à l’unanimité le Grand Prix de Traduction de la Société des…

Françoise Wuilmart, une femme à Bruxelles

Pour qui fréquente un tant soit peu le milieu de la traduction littéraire, Françoise Wuilmart est une traductrice, que dis-je, une sommité que l’on ne présente (presque) plus ! Tour à tour enseignante, traductrice, critique, essayiste, elle a fondé le CETL et le D.E.S.S. en traduction littéraire à l’ISTI (actuellement Master pro), et son œuvre de…

A bas les livres, vive la littérature !

L’heure est grave. Pourquoi certains auteurs, quoi qu’ils écrivent, quoi qu’ils disent, sont-ils automatiquement propulsés sur le devant de la scène et/ou encensés, alors que d’autres, dont les qualités ne sont pas moindres, sont plus ou moins systématiquement passés sous silence ? Cela doit tenir à la sacro-sainte présence médiatique et cela commence à bien faire !…

Nicolas Ancion, ou sans doute la plus longue interview du monde

Nicolas Ancion est un des plus prolifiques auteurs belges, si pas le plus prolifique, et lire ses seuls titres signe déjà le début de l’enchantement, de Nous sommes tous des playmobiles à Les ours n’ont pas de problèmes de parking en passant par Ecrivain cherche place de concierge. Si vous êtes belge, vous le connaissez…

La Femme défaite : une interview d’Edith Soonckindt

1. Quel est le « pitch » de La Femme défaite ? Mon Dieu, on se croirait chez Ardisson ! Ben, c’est l’histoire d’un mec et d’une nana qui se kiffent mais qui n’arrivent pas à aboutir, si je résume platement. Si je résume intelligemment, c’est une histoire autour de l’impossibilité du désir quand tout s’emmêle, et s’en mêle……