41cenVuKWIL._AA160_

La sortie de La Femme défaite, mon quatrième opus, chez Eléments de langage début décembre 2015, semblant susciter quelques interrogations, cela m’incite aujourd’hui à venir partager avec vous la genèse de ce titre. Une recension est sortie dans Le Journal du médecin, je la posterai ultérieurement sur ce site, ainsi que quelques commentaires de lecteurs.…

Lire la suite
IMG_1550

Parler d’Adélaïde-paysage n’est pas une mince tâche ! D’abord, ce n’est pas un mince livre pour commencer, mais un élégant coffret contenant 24 livrets pliés en accordéon, ainsi qu’une carte urbaine d’une terre inconnue. C’est peut-être cette terre que l’on découvrira au fil des feuillets, et peut-être pas. C’est peut-être Adélaïde que l’on découvrira de livret…

Lire la suite
cover-femme-defaite

Un nouveau livre à paraître ! Une année après La Ville de la Pluie (Maelström, Bruxelles), j’ai le plaisir de vous annoncer la sortie le 4 décembre 2015 chez Eléments de langage de mon quatrième opus à compte d’éditeur (le cinquième, Petit Manifeste de poésie quotidienne, était publié sur Amazon). Le parcours de ce livre…

Lire la suite
Edith1

Le blog Bernieshoot m’a gentiment accueillie pour y présenter une tribune sur le sujet exposé dans le titre. Je vous invite à la lire, et éventuellement à la commenter si le coeur vous en dit, ce que les lecteurs de son blog ont fait avec un empressement et un enthousiasme qui font chaud au coeur…

Lire la suite
Unknown

J’ai peu eu l’occasion de traduire des thrillers, hormis quelques courts textes “noirs” pour Rivages noirs (justement) et ce roman-ci, écrit par l’Irlandaise Liz Nugent, que j’ai pris grand plaisir à traduire et que j’ai trouvé drôlement bien ficelé du point de vue narratif et psychologique. L’histoire en deux mots, ainsi que nous le révèle…

Lire la suite
images

C’est fort impressionnée que j’ai rencontré Jack Keguenne lors d’une soirée au Théâtre Poème où j’étais chargée de le présenter, ainsi que quelques autres poètes belges contemporains (dont Caroline Coppé). A ce moment-là, j’avais dévoré ses livres, et je les ai dévorés encore après l’avoir de nouveau croisé chez éléments de langage où il venait…

Lire la suite
cathy-ytak-web

J’ai rencontré Cathy Ytak un beau jour d’automne 2002 au CITL d’Arles où nous étions toutes deux en résidence de traduction, elle du catalan et moi de l’anglais, et la sympathie a été immédiate. Le contact a été gardé depuis, avec des retrouvailles occasionnelles, que ce soit à Bruxelles, au Salon du livre et de…

Lire la suite
images

L’histoire en quelques mots… Octobre est un livre de Zoë Wicomb qui nous parle du vieillissement, de la maternité, de l’alcoolisme, de la solitude et de l’apartheid. Parce qu’il se déroule en Afrique du Sud et que son auteure est métis. Voici ce qu’en dit son éditeur français, Le Mercure de France, en quatrième de…

Lire la suite
1425286793198

Créées fin 2012 à Bordeaux, les éditions Mirobole vous invitent à pénétrer dans des mondes inconnus à travers leurs deux collections, « Horizons noirs » pour la littérature policière, et « Horizons pourpres » pour la littérature de l’imaginaire. Anticipation russe, polar polonais, absurde sauce moldave, conte d’épouvante suédois, whodunit version turque… de véritables expéditions littéraires en terres étrangères. …

Lire la suite
51u30R7CyKL._AA160_

The Cat’s Pajamas, de Marie-Helene Bertino, est une traduction que j’avais acceptée parce que je l’imaginais facile, et que je m’étais dit qu’après Le Chardonneret (aujourd’hui disponible chez Pocket, au fait), ça me ferait des vacances… Cruelle erreur ! Rien de plus difficile que la fluidité, en fait, et l’apparente facilité. Derrière tout cela se…

Lire la suite
300

Nina est une traductrice moscovite du français vers le russe que j’ai rencontrée en 2001 au CITL d’Arles où nous étions toutes deux en résidence de traduction, résidence où je l’ai revue en 2002, et avec qui je suis en contact depuis puisqu’elle vient chaque année au Collège des traducteurs à Seneffe (Belgique). En 2001…

Lire la suite
images

C’est le facteur déterminant qui m’a attirée vers l’écriture et la traduction littéraire et, des années plus tard, c’est le facteur majeur qui m’y maintient. Je n’ai pas toujours travaillé chez moi puisque j’ai exercé 101 métiers dans une vie précédente, mais j’avoue n’avoir aucun regret de ces 101 métiers-là, dont celui d’enseignante par exemple,…

Lire la suite
10825111_1504621143157300_1822971986_o

J’ai rencontré Virginie Neufville sur Facebook lorsqu’elle a chroniqué ma traduction du Pulitzer 2014 (Le Chardonneret, Donna Tartt) pour son blog (Fragments de lecture) et a ensuite entrepris de m’interviewer pour La Cause littéraire (magazine littéraire en ligne) pour ce même livre. Depuis nous sommes “amies”, certes virtuelles mais j’ai plaisir à suivre sur Facebook…

Lire la suite